Archives Mensuelles: mai 2012

L’ESTOFI le plat qui venait du froid de Christian Bernad et Daniel Crozes

Christian Bernad et Daniel Croze : deux auteurs curieux et enthousiastes qui viennent d’écrire un livre publié aux éditions du Rouergue après une longue enquête auprès des témoins aveyronnais de l’histoire de l’estofinade.

 

Je les avais filmés le lundi de pâques 2011 pendant la dégustation d’une estofinade « chez Marie » à Grand Vabre pour mon documentaire « Aux pays de la morue ».

 

Le film « AUX PAYS DE LA MORUE » incluant cette séquence tournée dans l’Aveyron sera projeté le samedi 26 mai 2012 à 10 h à l’Ecole de Marine Marchande de St Malo dans le cadre du festival « ETONNANTS VOYAGEURS ».

Le film sera suivi d’un débat animé par Loïc Josse, et du documentaire « la morue était trop belle » de Alain Guéllaff.

L’ouvrage l’ESTOFI sera disponible au salon du livre du festival EV.

Daniel Crozes sur France Inter parle de son livre « l’Estofi »

https://www.franceinter.fr/emissions/emmenez-moi/emmenez-moi-21-mars-2012

L’estofinade est préparée à partir de STOCKFISH, des morues entières non salées, séchées à l’air libre aux îles Lofoten au-dessus du cercle polaire en Norvège. Mystérieusement, on retrouve des préparations à base de stockfish dans l’Aveyron, près de Nice et en Italie près de Venise…

Ce n’est pas dans mon film, mais je vous encourage à aller lire dans le même esprit, l’histoire du vénitien Pietro Querini, un capitaine qui fit naufrage en 1431 dans la Manche et qui finira par atteindre miraculeusement « terre » avec 16 hommes agonisants dans une frêle barque. Ils étaient arrivés au terme d’un effroyable voyage dans les mers froides aux îles Lofoten particulièrement nues et inhospitalières en ce mois de janvier 1432. Les survivants ramenèrent à Venise la morue des Lofoten, avec laquelle on cuisine encore aujourd’hui le « Baccala alla Vicentina » !

Les récits de ces trois survivants dans :

« Naufragés » de Pietro Querini, Cristoforo Fioravante & Nicolo de Michiel, éditions Anarchasis

http://www.editions-anacharsis.com/Naufrages

« Au mois d’avril 1431, Messer Pietro Querini, de Venise, appareille de Candie, en Crête, à destination des Flandres, avec 68 compagnons et associés. Après avoir traversé la Méditerranée et remonté la façade Atlantique, le navire est emporté par une tempête. L’effroyable histoire des marins vénitiens dans les mers froides commence.

En avril 1431, le nef Querina, navire vénitien, quitte la Crète pour les Flandres, avec à son bord soixante-huit hommes. Le voyage devait durer dix mois. Dix-huit mois plus tard, seuls onze rescapés emplis d’effroi reviennent à Venise. 
De leur épouvantable naufrage aux abords du cercle polaire, nous possédons deux témoignages, à la fois complémentaires et divergents, l’un de Pietro Querini, propriétaire et capitaine du navire, et l’autre des marins Cristoforo Fioravante et Nicolò de Michiel. 
Tous racontent comment, poussés par des tempêtes incessantes en plein Atlantique, après des semaines de dérive sur une nef en désagrégation qu’il fallut abandonner pour de frêles chaloupes, ils échouèrent finalement, au cœur de l’hiver boréal, sur une île déserte de l’archipel des Lofoten, au nord de la Norvège. 
Dans ces récits de survivants nous est révélée avec une force rare la peur universelle de l’engloutissement dans les abysses. »

Publicités

BORIS PAHOR L’ÉCRIVAIN SLOVÈNE DE TRIESTE SIGNERA SES LIVRES À ETONNANTS VOYAGEURS

Voir Boris Pahor au festival etonnants voyageurs

Je serai aussi à St Malo pour filmer Boris Pahor, ce jeune homme de 99 ans que j’accompagne dans ses pérégrinations ici et là depuis 5 ans. Il retrouvera à St Malo son ami, l’écrivain slovène de Ljubljana Drago Jancar qui vient de recevoir le prix européen de littérature à Strasbourg et son cher Stéphane Hessel, comme lui, survivant des camps de concentration.

Les trois hommes signeront leurs derniers ouvrages.

« Aux pays de la morue » pendant la grande fête de la morue de Bègles

La Confrérie de la Morue de Bègles organise une conférence avec la projection du film « Aux pays de la morue  » de Fabienne Issartel. Des éclairages sur les relations de Bordeaux avec la Seudre, notamment aux 17e et 18e siècles, seront apportés lors de cette conférence.

Le mardi 29 mai 2012 à 18h00
Musée d’Aquitaine
A l’occasion de la fête de la Morue à Bègles
Projection du film documentaire « Aux pays de la morue  » de Fabienne Issartel, suivie d’une conférence sur « Les routes de la morue », par J-C. Bats, spécialiste de la navigation aux 17e et 18e siècles.
annonce :
http://www.bordeaux.fr/ebx/portals/ebx.portal?_nfpb=true&_pageLabel=pgFicheEvt&classofcontent=evenement&id=78579&iEvt=6&retourListe=1&classListe=organisme&idListe=273

Confrérie de la Morue, Hubert Cahuzac, secrétaire

Publicités