Dans le film « le ciel est sous nos pieds », le sculpteur Pierre Székely nous parle de notre troisième réalité…

« LA MONUMENTALITE EST UNE  MUSIQUE DE L’ESPACE »

L'entrée libre vers la troisième réalité du sculpteur Pierre Székely aux portes ouvertes de Bagnolet 2013

L’entrée libre vers la troisième réalité du sculpteur Pierre Székely aux portes ouvertes de Bagnolet 2013

« Un jour, j’ai trouvé un bloc de pierre dans le soubassement de l’église de Pantin à l’époque de Marcoussis et j’ai découvert à mon insu la MONUMENTALITE. c’est-à-dire qu’à mesure que je taillais la pierre, elle devenait plus grande. C’est devenu «La Vierge sur Animal ». C’est une question de respiration avec l’espace. Beaucoup plus tard, je l’ai retrouvé consciemment en réalisant « L’Ange à Quatre Pattes », et je n’ai plus pu m’en débarrasser, comme un musicien qu’une harmonie habite. C’est une question de respiration avec l’espace.

Mais je n’ai jamais réussi à enseigner la monumentalité. Ça se trouve ou ça ne se trouve pas. Mes meilleurs élèves n’y sont pas arrivés et ça me chagrine.
La monumentalité est une sorte de vérité à laquelle on ne peut pas échapper. Les travaux de Schwaller de Lubitz sur Louxor parlent de la monumentalité comme étant un rapport de proportions reproduisant celui du corps humain.
Il y a sept ans quand je me suis demandé : quel est le fruit de ma vie ? J’ai compris que ce n’était pas directement mes sculptures, mais la découverte de cette troisième réalité, en dehors de la dualité. Sans aucun doute, la perception de la monumentalité fait partie de cette troisième réalité. »

Pierre Székely.
Interview du 8 mars 2001

Dans le film "le ciel est sous nos pieds", l'évocation d'Hanna Dallos qui fut le maître en Hongrie du sculpteur Pierre Székely, et l'auteur du best seller "Dialogue avec l'Ange" "Hanna ne m'a pas appris vraiment la sculpture ou le dessin. Elle m'a toujours expliqué que ce n'est pas l'oeuvre terminée qui est importante, mais ce que tu es devenu en faisant cette oeuvre. Elle s'interessait à l'être, avant tout !"

Dans le film « le ciel est sous nos pieds », l’évocation d’Hanna Dallos qui fut le maître en Hongrie du sculpteur Pierre Székely, et l’auteur du best seller « Dialogue avec l’Ange »
« Hanna ne m’a pas appris vraiment la sculpture ou le dessin. Elle m’a toujours expliqué que ce n’est pas l’oeuvre terminée qui est importante, mais ce que tu es devenu en faisant cette oeuvre. Elle s’interessait à l’être, avant tout ! »

L'exemplaire personnel de "Dialogue avec l'Ange" de Pierre Székely

L’exemplaire personnel de « Dialogue avec l’Ange » de Pierre Székely

La percée pour accéder à notre troisième réalité, sur la sculpture de Pierre Székely "l'Homme Libre" aujourd'hui à Pecs, dans le sud de la Hongrie.

La percée pour accéder à notre troisième réalité, sur la sculpture de Pierre Székely « l’Homme Libre » aujourd’hui à Pecs, dans le sud de la Hongrie.

Publicités
Tagué , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :