UN PETIT MOMENT DE GLOIRE !

Voilà un petit moment de gloire dans ma modeste existence de réalisatrice de documentaires : des projections, un prix, deux avant-premières… Deux films, deux hommes libres, Jean Lacombe et Boris Pahor, qui m’ont porté chance.
Je suis donc dans tous mes états, mais heureuse !

La réalisatrice Fabienne Issartel à Ljubljana, Slovénie le 31 mars 2014

La réalisatrice Fabienne Issartel à Ljubljana, Slovénie le 31 mars 2014

Une projection à Niort !

L'affiche du festival DOCS D'ICI 2014

L’affiche du festival DOCS D’ICI 2014

Le 8 avril mon documentaire sur « Jean Lacombe » était encore à l’honneur dans DOCS D’ICI A 10 h 45 A Niort :
Cliquez ici pour le programme : http://poitou-charentes.france3.fr/docs-d-ici

Le catalogue complet de la manifestation :
http://issuu.com/francetelevisionspoitou-charentes/docs/programme_2014_3/19?e=6085329/7298959

Le navigateur solitaire  Jean Lacombe en 1960

Le navigateur solitaire Jean Lacombe en 1960

Un article en anglais à propos de la première OSTAR à laquelle participa Jean Lacombe en 1960 :
http://www.valhowells.com/skippers.html

Un extrait de 5 minutes du début du film :

La couverture de la revue BATEAUX avec Jean Lacombe sur son Golif des chantiers Jouët, le premier bateau de paisance en polyester :

Jean Lacombe sur son Golif pour la 2ème OSTAR

Jean Lacombe sur son Golif pour la 2ème OSTAR

La jaquette du film. Cliquez ici :
Jaquette_DVD_Lacombe-1

BELLE PROJECTION DE « MOI JEAN LACOMBE MARIN ET CINÉASTE » A L’EDEN THEÂTRE DE LA CIOTAT LE 23 MARS

cinephiles-la provence 29.03.14

La calanque de Figuerolle à la Ciotat le 24 mars

La calanque de Figuerolle à la Ciotat le 24 mars

Le débat après la projection de "Moi Jean lacombe" à l'Eden Théâtre de la Ciotat

Le débat après la projection de « Moi Jean lacombe » à l’Eden Théâtre de la Ciotat

REMISE DU PRIX « MEMOIRES DE LA MER » À LA Maison des Travaux Publics, rue de Berri, le 24 mars 2014
Le dossier de presse :
Dossier Presse Mémoires de la mer 2014 annonce des lauréats-1

Remise du prix du film "Mémoires de la mer" 2014, décerné par La Corderie Royale de Rochefort, à Fabienne Issartel.

Remise du prix du film « Mémoires de la mer » 2014, décerné par La Corderie Royale de Rochefort, à Fabienne Issartel.

Remise du prix "Mémoires de la mer". Le buffet. De gauche à droite, Yann Dhenin, mon producteur, Melwin Israël, musicien, Juliette Guichard, architecte et Ariane Issartel, violoncelliste qui a composé la musique du film.

Remise du prix « Mémoires de la mer ». Le buffet. De gauche à droite, Yann Dhenin, mon producteur, Melwin Israël, musicien, Juliette Guichard, architecte et Ariane Issartel, violoncelliste qui a composé la musique du film.

AVANT-PREMIÈRE INTERNATIONALE A Trieste de « BORIS PAHOR, PORTRAIT D’UN HOMME LIBRE » le 28 mars

Le Musée d'art moderne Revoltella à Trieste où a eu lieu la projection de l'avant première de mon film sur Boris Pahor.

Le Musée d’art moderne Revoltella à Trieste où a eu lieu la projection de l’avant première de mon film sur Boris Pahor.

L'article annonçant la projection de "Boris Pahor portrait d'un homme libre" dans le quotien de Trieste "Le Picolo"

L’article annonçant la projection de « Boris Pahor portrait d’un homme libre » dans le quotien de Trieste « Le Picolo »


L'auditoire attentif à l'avvant première internationale du documentaire "Boris Pahor portrait d'un homme libre", le 28 mars, organisé par l'Alliance française.

L’auditoire attentif à l’avvant première internationale du documentaire « Boris Pahor portrait d’un homme libre », le 28 mars, organisé par l’Alliance française.

Boris Pahor et Fabienne Issartel présentent le film "Boris Pahor, portrait d'un homme libre", 28 mars 2014

Boris Pahor et Fabienne Issartel présentent le film « Boris Pahor, portrait d’un homme libre », 28 mars 2014

http://www.informatrieste.eu/articoli/?x=entry:entry140327-113937

Un article dans le quotidien slovène de Trieste Primorski, à prpos de l'avant première du film "Boris Pahor, portrait d'un homme libre"

Un article dans le quotidien slovène de Trieste Primorski, à prpos de l’avant première du film « Boris Pahor, portrait d’un homme libre »

LE PORTRAIT D’UN HOMME LIBRE QUI CROIT AU POUVOIR DE L’AMOUR
Dans les yeux de Fabienne Issartel Boris Pahor est un héros . La réalisatrice française ce vendredi l’a dit très clairement avec sa voix de velours profonde aux gens qui s’étaient rassemblés dans l’auditorium du Musée de Trieste Revoltella pour la première de son documentaire « Boris Pahor : portrait D’UN homme libre » qui a été filmé pendant cinq ans.
Du film se dégage une sincère admiration de la brune Fabienne pour ce bel écrivain à travers ses romans , et puis aussi à travers de nombreuses rencontres personnelles . Elle prend le train pour Trieste pour la première fois en Janvier 2008 , quand Boris Pahor était encore presque inconnu en Italie , et termine en octobre dernier à Bruxelles , avec sa remise du prix citoyen de l’Europe où on le voit ouvertement dire au Président du Parlement européen Martin Schulz que l’Europe doit être plus attentive aux combattants de la liberté contemporains qui meurent dans la mer Méditerranée . Il parle aussi de la nécessité pour l’Europe de créer « un conseil de l’éthique ».
Entre ces deux moments on découvre des photos de famille, entrelacées avec des images d’archives, les extraits de ses romans, Trieste et la mer, et ses rapports avec Albert Camus et Drago Jančar . L’histoire ne suit pas un ordre chronologique. Passé et présent sont constamment entremêlés : de la maison de la culture slovène en feu, on arrive à Paris , où Pierre- Guillaume de Roux explique pourquoi en 1990, il est le premier éditeur étranger de « Nécropola » (« Pélerin parmi les ombres »). On passe des camps nazis , à Ljubljana , où Pahor fête son 99ème anniversaire,en présentant « son livre de Rada », hommage à sa femme, et dans lequel il parle aussi de ses maîtresses.
Pahor avec sincérité désarme presque le spectateur lorsque, par exemple, il mime le premier baiser avec Danica Tomažič ou qu’il reconnait vouloir encore caresser à son âge le corps de la femme . « Toute ma vie, j’ai admiré le corps humain » , dit l’auteur qui a vu ces mêmes corps brûler dans les fours crématoires. La culpabilité qui a marqué la majorité des rapatriés des camps , il l’a dépassé avec l’aide de l’amour . Il a cette conviction que même quelqu’un qui est nu dans le gel des baraques du camp du Struthof Narzweiler peut se sauver avec l’aide de l’amour et croire encore en la vie.
(Traduction française approximative)

Un portrait de Boris Pahor et de Fabienne Issartel, mars 2014, vu par Slobodan Obrenic

Un portrait de Boris Pahor et de Fabienne Issartel, mars 2014, vu par Slobodan Obrenic

Slobodan Obrenic m’a prêté main forte tous ces derniers mois pour terminer le montage du film. Il m’a accompagnée dans ces belles et émouvantes aventures en Italie et en Slovénie pour les deux avant premières de : « Boris Pahor, portrait d’un homme libre ». Boris Pahor était chaque fois à nos côtés à Trieste et à Ljubljana ! C’était magique.

Slobodan Obrenic sur la jetée de Trieste

Slobodan Obrenic sur la jetée de Trieste

Une deuxième avant-première a lieu quelques jours après à Ljubljlana en Slovénie le 31 mars !

Avant première du film "Boris Pahor, portrait d'un homme libre" à Ljubljana

Avant première du film « Boris Pahor, portrait d’un homme libre » à Ljubljana

Un article en slovène paru dans un magazine culturel bi-mensuel de Ljubljana :
Cliquez ici si vous comprenez le slovène :
http://www.pogledi.si/ljudje/boris-pahor-ambasador-strpnosti-dolgozivosti

Et, tiens, tiens, que vois-je par hasard sous ma fenêtre à Trieste ???

Je découvre des anges sous ma fenêtre dans mon appartement de Trieste... Fabienne Issartel. Mars 2014

Je découvre des anges sous ma fenêtre dans mon appartement de Trieste… Fabienne Issartel. Mars 2014

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :